Modernisation d'application - SAAS - Migration de données - Prospection inc.

La modernisation d’application : un incontournable non sans risque !

Qu’est-ce que la modernisation d’application ?

La modernisation d’application consiste à refactoriser, à ré-utiliser ou à consolider la programmation logicielle existante afin de l’aligner plus étroitement sur les besoins actuels de l’entreprise.

L’objectif principal d’un projet de modernisation d’application est de créer une nouvelle valeur commerciale à partir d’une application ou d’un écosystème d’applications existantes. Une application est un programme conçu pour exécuter une fonction spécifique directement pour l’utilisateur ou, dans certains cas, pour un autre programme d’application. Le bon fonctionnement de vieilles applications peut prendre beaucoup de temps et nécessiter beaucoup de ressources, en particulier lorsque le logiciel devient si obsolète qu’il devient incompatible avec les nouvelles versions du système d’exploitation pour lequel il est conçu ou du matériel système qu’il utilise.

Les méthodes traditionnelles de modernisation d’application incluent la réécriture du code de l’application existant écrit dans un vieux langage (par exemple en COBOL) vers un langage de programmation plus moderne et plus convivial. La demande grandissante de l’accessibilité en ligne des applications, les méthodes de modernisation incluent la mise en place d’interfaces Web pour permettre l’utilisation sur le web ou sur mobile d’une application obsolète, en globalité ou en partie, et qui pourrait encore avoir de la valeur.

Les défis liés à la modernisation des applications proviennent principalement du fait que, dans de nombreuses vieilles applications, le flux de travail des processus est codé en dur et étroitement associé à d’autres aspects du code existant, rendant l’application peu flexible à sa maintenance et au changement ou à l’amélioration.

Une méthodologie efficace pour une modernisation d’application réussie !

Aujourd’hui il n’est pas rare de trouver des systèmes et des applications créés il y a plus de 20 ans qui ont été mis à jour, réparés et “patchés” à de multiples reprises au cours de leur vie. Par exemple, les banques, les organismes gouvernementaux et beaucoup d’entreprises comptent sur ces systèmes pour effectuer des transactions quotidiennes avec leurs clients et partenaires. Certaines applications ne sont pas en mesure de répondre à des demandes sans cesse croissantes, en matière de transactions et de données volumineuses. À l’ère du du “tout en ligne” c’est un désavantage considérable de ne pas pouvoir s’adapter aux besoins de l’entreprise, du marché et des utilisateurs.

Les architectes logiciels de ces entreprises ou organismes soupèsent en permanence les risques de la modernisation de ces vieilles applications.

Pour suivre les changements technologiques, la migration vers de nouvelles plateformes sont envisagées.
Les plates-formes les plus récentes offrent une optimisation des ressources, une évolutivité accrue, une vitesse de transfert de données plus rapide et un équilibrage plus rapide de la charge de travail sur Internet.

Une approche de migration de données consiste à réutiliser les anciennes applications dans des applications optimales en termes de ressources et optimales en interne ou pour le cloud. Lorsqu’une vieille application a été modernisée avec succès en interne, cela ne signifie pas qu’elle peut également être utilisée en tant qu’application Software as a Service (SaaS).

Toutes les applications exécutées en interne ne peuvent pas être migrées vers le cloud. Pour que la migration réussisse, le comportement de l’application doit être modifié pour une utilisation sur Internet.

Cependant, le changement du comportement des applications comporte des risques. Les dangers incluent des performances plus lentes; production de déchets; mauvaise évolutivité; consommation élevée de ressources; erreurs fréquentes d’application; et dans le pire des cas, le système tombe en panne.

Comment réduire les risques d’une migration d’application en 6 étapes ?

1- Effectuer une évaluation de l’application
2- Évaluer l’importance de la migration des anciennes données
3- Effectuer une évaluation de la menace sur la sécurité de l’application
4- Effectuer une évaluation des risques logiciels
5- Appliquer des mesures de protection contre la perte de données
6- Validez que l’application modernisée fait bien ce qu’elle est supposée faire !

1- Effectuer une évaluation de l’application

Lorsque vous effectuez l’évaluation de l’application pour la première fois, identifiez le système qui sera réutilisé dans des applications SaaS à faible consommation de ressources. L’évaluation de l’application doit inclure le système d’exploitation et les serveurs qui seront utilisés pour exécuter les applications SaaS. Une évaluation complète de l’application devrait également examiner le type d’appareils mobiles qui seraient utilisés pour accéder aux applications SaaS.

2- Évaluer l’importance de la migration des anciennes données

Identifiez l’importance des informations que l’application modernisée doit traiter, déplace et stocke lors d’une migration d’anciennes données. Attribuez une note élevée, modérée, faible ou nulle selon le niveau critique de ces données.

Donner une note élevée à l’information indique que son indisponibilité aurait un impact catastrophique sur l’activité, sans aucune restauration possible.
L’attribution d’une note modérée indique que son indisponibilité aurait un impact sérieux sur l’activité, avec une restauration possible.
Donner une note faible à l’information indique que son indisponibilité aurait un faible impact sur l’activité, soit peu de perte et une restauration facile.

Attribuer une information non critique signifie que son indisponibilité n’aurait aucun impact sur l’activité.

3- Effectuer une évaluation de la menace sur la sécurité de l’application

Pour déterminer la menace de perte de données d’une application modernisée, effectuez une évaluation de la menace de sécurité en dressant une liste des vulnérabilités qui pourraient être exploitées. Hiérarchisez les vulnérabilités en fonction de leur importance pour votre organisation, puis évaluez chacune comme qualitativement élevée, modérée ou faible.

Par exemple, si une stratégie de mot de passe n’est pas définie correctement pour une application, un pirate peut la déchiffrer par injection SQL. Une fois que le pirate est entré, il peut prétendre être l’utilisateur légitime, puis modifier les codes dans un modèle biométrique s’il n’est pas chiffré.

À mesure que la technologie évolue, de nouvelles vulnérabilités peuvent apparaître pour la même menace. Si les menaces sont jugées hautes et moyennes, une évaluation de la menace à la sécurité doit être répétée.

4- Effectuer une évaluation des risques logiciels

Jetez un coup d’œil sur la probabilité qu’un pirate puisse tirer parti d’une vulnérabilité dans une application et de l’impact commercial qu’il pourrait avoir, en procédant à une évaluation des risques logiciels. Plus le risque est élevé, plus la perte de revenus et de réputation de l’entreprise sera importante.

La probabilité qu’un hacker fasse des ravages sur un système est évaluée entre deux valeurs: 0 et 1. Comme la probabilité approche la valeur de 1 dans une évaluation de risque logiciel, plus les chances d’exploiter la vulnérabilité sont élevées. Une valeur de 0 signifie qu’il n’y a pas de risque, ce qui n’est pas possible dans la vie réelle. La valeur des bénéfices de l’évaluation devrait être supérieure à ses coûts.

5- Appliquer des mesures de protection contre la perte de données

Pour atténuer les risques de perte d’informations d’application et les ramener à un niveau plus acceptable, appliquer des mesures de protection efficaces contre la perte de données. Pour déterminer quels outils sont rentables, effectuez une analyse coûts-avantages afin de déterminer leur retour sur investissement (ROI).

Les options de sauvegarde de protection contre la perte de données ayant un retour sur investissement positif devraient être prises en compte. À partir de cette liste, sélectionnez les garanties de protection contre la perte de données pour la mise en œuvre, telles que l’imposition de mots de passe renforcés et le cryptage des données.
Évidemment, il est important de faire une veille technologique active pour rester à l’affût d’une nouvelle technologie de protection et déterminer si son implantation aurait un retour sur investissement positif.

6- Validez que l’application modernisée fait bien ce qu’elle est supposée faire !

Effectuez des tests d’utilisation poussés à l’interne mais validez aussi auprès des utilisateurs externes que l’application modernisée atteint les objectifs qui lui ont été fixés. Des séances de tests avec de véritables utilisateurs où il est possible de les entendre parler, réfléchir, et les voir interagir sur l’application sont une mine d’informations permettant de valider son efficacité.
Parallèlement, il est important de déterminer des indicateurs de performances (KPIs) de l’application modernisée et d’amasser des données sur son utilisation afin de monitorer son efficacité. Si l’application est disponible en ligne ou sur mobile, Google Analytics est l’outil de prédilection pour vous permettre d’amasser des données, de valider et prendre des décisions éclairées. Si l’application n’est pas disponible en ligne, il est toujours possible de monitorer en traitant les logs du serveur.

Besoin de moderniser votre ancienne application ?

Les experts en modernisation d’applications de Prospection peuvent vous aider.

Profitez d’1 HEURE de CONSULTATION GRATUITE avec un spécialiste de Prospection pour vous aider à démarrer votre projet de modernisation d’application.

Contactez un expert

Partagez cet article